Friday, September 10, 2010

L’enfant et le chien …..Grandir ensemble

 Child safety tips in French from Doggone Safe France coordinator Yoland Lafon

Un jour ou l’autre, tout enfant peut rencontrer un chien. Qu’il fasse partie de la famille plus ou moins proche, du voisinage. Qu’on le croise tout simplement lors d’une promenade ou encore au coin de la rue, c’est pratiquement inévitable. Côtoyer un chien de près est pour beaucoup d’enfants source d’un immense plaisir.
Le rôle de confident que peut jouer le chien, le support éducatif qu’il devient quand l’enfant découvre à travers lui « les choses de la vie » ou encore le compagnon de jeu qu’il peut être, sont autant de raisons qui peuvent conduire à choisir d’intégrer un chien au sein de la famille.

Pourtant, l’actualité a été marquée par des accidents dramatiques pour des enfants causés par le meilleur ami de l’homme. Seuls les drames impliquant des rottweilers, pit-bulls, dogues allemands et American Staffordshire terriers ont fait les gros titres. Les médias, tout comme la loi du 6 janvier 1999 et du 20 juin 2008, laissent à penser que certaines races sont plus dangereuses que d’autres. Cependant, de multiples enquêtes indiquent que les agressions les plus fréquentes seraient attribuables aux chiens de petite ou de moyenne taille et non pas seulement aux grands spécimens.

TOUS LES CHIENS , quels qu’en soient l’apparence, la taille, la couleur, l’âge ou le sexe,ONT LA CAPACITE DE MORDRE .

Même le plus sympathique d’entre eux peut un jour se défendre et provoquer un accident s’il se sent agressé ou même simplement menacé.

Assimiler tous les accidents à une seule catégorie de chiens est une erreur qui conduirait à faire perdurer le nombre élevé d’accidents.

En face de n’importe quel chien un enfant est toujours vulnérable

Les parents ont tendance à considérer que leur chien n’est pas dangereux pour l’enfant parce qu’on le connaît, parce qu’il est gentil et que rien de tel ne s’est jamais produit. Mais il faut toujours garder présent à l’esprit qu’un risque potentiel existe comme avec une casserole d’eau chaude qui en tombant pourrait ébouillanter l’enfant. Toutes les situations qui vont mettre en interaction un enfant et un chien sont susceptibles de présenter un danger.

Pour créer un lien de confiance entre votre enfant et votre chien

Apprenez à l'enfant à ne pas déranger ou toucher un chien en train de manger.

Un chien qui mange son repas ou déguste une friandise a le droit de le faire à son aise, dans le calme, sans être dérangé. Même si l’écuelle est vide, elle appartient au chien et il peut avoir envie de la défendre.
Vers l’âge de 5 ans voire un peu plus, l’enfant peut commencer à être responsabilisé pour des tâches simples comme la préparation des gamelles et aider à les ranger lorsque le chien a fini de manger, mais toujours en présence et sous la surveillance d’un adulte. Quand votre enfant s'occupe de votre chien, que vous l'associez à l'une ou l'autre tâche selon ses possibilités, il développe un sentiment de fierté et de responsabilité qui renforcent sa confiance en lui. Il se sent valorisé.

Attention ! Même si vous contrôlez la gamelle du chien, c’est à dire le retrait du récipient pendant que le chien mange. Il ne faut cependant jamais oublier que ce n’est pas parce qu’un adulte peut se le permettre, que le chien le tolèrera d’une personne étrangère et encore moins d’un enfant.

Apprenez-lui à respecter les moments de sommeil et de repos.

Donnez au chien un endroit calme isolé, hors du passage où il peut se retirer quand bon lui semble comme un panier, une couverture, une cage ouverte, une niche qui symbolisent l’espace qui lui est réservé. Il est important d’expliquer à l’enfant que lorsque le chien s'est retiré " chez lui ", il faut le laisser en paix.
S'il veut jouer avec le chien, il doit l'appeler pour le faire venir mais en aucun cas aller provoquer un contact avec l’animal couché « à sa place ».

Ne jamais approcher un chien par derrière ou par surprise surtout s’il se cache derrière un meuble ou sous un lit.

Ne laissez jamais un enfant lui retirer ses jouets ou son os même si le chien ne joue pas avec..
Si le chien a pris un jouet à un enfant, celui-ci doit avertir un adulte et attendre son intervention.

Découragez-le de tourmenter un chien même si l'enfant ne pense pas à mal (lui tirer la queue ou les oreilles, lui monter dessus comme sur un cheval…).

Limitez également au maximum les contacts dans des contextes particuliers : mise bas, affection douloureuse (otite, arthrose…).

Les enfants doivent éviter d’approcher leur visage près du museau d’un chien

LE PLUS IMPORTANT: SURPERVISEZ EN TOUT TEMPS

NE JAMAIS LAISSER UN ENFANT SEUL AVEC LE CHIEN en particulier un enfant en bas âge.

Le chien est, avant tout, l'ami de l'enfant. S'il y a des exceptions à cette bonne entente, celles-ci sont rares lorsqu'on respecte certaines règles de bons sens.

Yolande LAFON

No comments:

Post a Comment